Adrien Lecomte et Gaspar José sont réunis pour un concert-
installation ambisonique.

L’un se met en mouvement avec des instruments musicaux, percussifs,
acoustiques, métalliques, électroniques..
L’autre capte et génère les bruits, des rythmes et des mélodies, puis
les met en mouvements dans l’espace sonore.

Par la musique et le son, le spectateur sera amené a voyager entre
méditation, et danse au creux d’un cocon.

 

D’abord le son métallique du carillon mélangé avec les sons de pierre, de bols tibétains et de bocaux de verre, le tout augmenté d’une distorsion électronique. Ensuite, dans une autre strate, les différentes phrases rythmiques qui se superposent grâce à des « mises en boucles ». Ensuite les sons du bois, lames de bois et calebasses séchées, qui se continuent dans le temps, grâce à un effet de delay, ou écho..